<strong>Le réseau GRATUIT n°1 de conseillers de proximité</strong> qui vous rencontrent à domicile, vous conseillent et vous accompagnent !

Seniors, prenez garde aux chutes

22/02/2013

En 2012 les chutes ont entrainé 9000 décès dont 8000 séniors.

Pourquoi les chutes chez les seniors?

Le risque de chutes est accentué avec l’âge, Il présente un danger important en vieillissant. Elles s’accompagnent souvent de fractures des membres dont la plus fréquente est celle du col du fémur.

Ces chutes s’expliquent par de nombreuses raisons, entre autres :

  • Baisse de la vision,
  • Trouble de l’équilibre et vertiges en relation avec une maladie circulatoire ou cardiaque,
  • Cause thérapeutique, certains médicaments peuvent générer des effets secondaires,
  • Faiblesse musculaire ou gêne articulaire des membres inférieurs,
  • instabilité à la marche.

Comment prévenir et limiter ces chutes?

Tout d’abord il faut toujours être vigilent et prendre des précautions de bon sens comme par exemple :

  • Se doter d’un éclairage suffisant dans son domicile,
  • Eviter les tapis, les sols glissants et des escaliers sans rampe,
  • Prendre son temps pour se lever ou se coucher,
  • Se faire accompagner à l’extérieur par une tierce personne si possible,
  • Avoir une canne si nécessaire,
  • Se méfier des terrains accidentés ou glissants,
  • Avertir son médecin de tout trouble de l’équilibre ou de sensations vertigineuses,
  • Savoir maintenir une activité physique régulière, adaptée à son âge.

Les chutes peuvent être favorisées par la décalcification des os qui deviennent plus fragiles avec l’âge.

Enfin, toute intervention chirurgicale, souvent nécessaire peut entrainer des risques  qui augmentent avec l’âge, même après un geste chirurgical anodin et techniquement réussi.

Quelques conseils à nos ainés pour lutter contre les chutes

  • Apprendre à se mouvoir lentement,
  • Prendre des précautions de bon sens aussi bien à son domicile qu’à l’extérieur,
  • Conserver une activité physique régulière,
  • Evoquer avec son médecin traitant tout trouble responsable d’une instabilité,
  • Garder en mémoire qu’une fracture n’est pas anodine et peut laisser parfois des séquelles définitives invalidantes.

Source : Le Blog Retraite Sereine


comments powered by Disqus