<strong>Le réseau GRATUIT n°1 de conseillers de proximité</strong> qui vous rencontrent à domicile, vous conseillent et vous accompagnent !

La détection de la maladie d’Alzheimer par un test sanguin

27/08/2013

Enfin, les chercheurs seraient sur le point de développer un test sanguin pour détecter de manière précoce la maladie d’Alzheimer.  L’espoir de ce développement peu coûteux et simple court depuis la nuit des temps.

Une étude réalisée par le Pr William Hu, professeur de neurologie à l'Emory University School of Medicine, avec ses collègues de l'Université de Pennsylvanie et de la Washington University (St. Louis) démontre  grâce à  l’équipe qui a mesuré les niveaux de 190 protéines dans le sang de 600 participants volontaires sains et patients diagnostiqués avec la maladie d'Alzheimer ou avec troubles cognitifs légers, la déficience cognitive légère étant considérée comme un signe avant coureur de la maladie d'Alzheimer. Pr William Hu confirme «Nous démontrons ici qu'il est possible de montrer des résultats cohérents».

Cette étude à paraître bientôt dans la revue Neurology, marque une étape vers son élaboration. L’identification d’un groupe de marqueurs significatifs dans les analyses statistiques sur 3 groupes indépendants de patients montre la reproductibilité, la cohérence et la sensibilité de ces marqueurs qui captent les changements physiologiques dans la déficience cognitive légère comme dans la maladie de l’Alzheimer.

Un sous-ensemble de 17 protéines sur les 190 mesurées s’avère significativement différent chez les personnes atteintes de déclin cognitif léger ou d'Alzheimer. Lorsque les chercheurs comparent ce groupe avec les données de 566 participants de l’étude Alzheimer's Disease Neuroimaging Initiative seuls 4 de ces marqueurs sont confirmés (4 protéines seulement en corrélation avec la maladie) :

  • l'apolipoprotéine E (APOE),
  • le peptide natriurétique de type B,
  • la protéine C-réactive,
  • et le polypeptide pancréatique ou peptide P.

Les changements dans les niveaux de ces 4 protéines dans le sang chez les mêmes patients se révèle en corrélation avec les mesures, des niveaux de protéines bêta-amyloïde dans le liquide céphalorachidien déjà associés à la maladie d'Alzheimer.

Les chercheurs avaient pour idée de trouver un signal commun au déclin cognitif léger et à la maladie d’Alzheimer, partant de l’hypothèse que le déclin est une phase précoce de l’Alzheimer. Ils doivent encore confirmer la spécificité de ce groupe de marqueurs sur un plus grand nombre de patients atteints de démences non-Alzheimer.

Sachant que le diagnostic de la maladie d'Alzheimer repose essentiellement sur des symptômes cliniques complétés ensuite par des données d’imagerie, ces résultats devraient aller vers l’élaboration d’un test fiable. Les auteurs ajoutent, « dans l'intervalle, la combinaison d'un examen clinique et l'analyse du liquide céphalorachidien reste le meilleur outil de diagnostic ».

Source: Neurology WNL.0b013e318266fa70; published ahead of print August 1, 2012 Plasma multianalyte profiling in mild cognitive impairment and Alzheimer disease

Contactez : Le Blog Retraite Sereine


comments powered by Disqus