<strong>Le réseau GRATUIT n°1 de conseillers de proximité</strong> qui vous rencontrent à domicile, vous conseillent et vous accompagnent !

Un projet de l’Union européenne sur Les Flavanols : FLAVOLIA

26/08/2013

Les Flavanols, ces substances qui semblent avoir des effets bénéfiques sur la santé et qui se trouvent dans certains thés, dans les fruits et dans les produits à base de cacao vont être analysé de près pour mieux appréhender leurs effets sur la santé.

L’Union européenne a financé Flavolia qui est un projet sur les flavanols alimentaires à hauteur de 3 millions d'euros. Ce projet vise à mieux connaître leurs composants et à faire progresser nos connaissances sur l'administration, le fonctionnement et les avantages pour la santé.

Depuis quelques années déjà que l’on entend parler des bienfaits des flavanols, qui auraient des substances que l'on trouverait dans certains thés, dans les fruits et les produits à base de cacao, et qui auraient prouvé leur capacité à offrir différents avantages pour la santé, y compris une meilleure fonction vasculaire, une diminution de la pression artérielle et une amélioration des réactions immunitaires.

Des chercheurs multidisciplinaires ont mené dans le cadre du projet Flavolia des études qui ont donné un nouvel éclairage sur les types et quantités de flavanols dans le cacao par exemple, ainsi que sur les effets de la transformation des aliments et de la fabrication de la teneur en flavanols de certains produits alimentaires. Ils estiment que leurs recherches ont fourni une compréhension plus claire des avantages des flavanols sur la santé cardiovasculaire et circulatoire, un avantage pour la santé publique.

Ces nouvelles découvertes nous permettrait de mieux comprendre ce qu'il advient de ces fameux  flavanols dans le corps humain après la consommation et nous donner un aperçu des mécanismes d'action liés aux effets biologiques de ce nutriment d'origine végétale.

Les chercheurs auraient compilé une base de données complète des quantités et des types de flavanols consommés dans 14 pays à travers l'Union européenne. Ces données devraient permettre d’avoir une meilleure interprétation des études d'intervention alimentaire et une plus grande compréhension entre la consommation de flavanols et la santé.

Le projet a été coordonné par l'Université Heinrich-Heine, à Düsseldorf, et a impliqué des chercheurs venus de France, de Suisse, des Pays-Bas, de Suède, du Royaume-Uni et de Belgique.

Source : Le Blog Retraite Sereine


comments powered by Disqus