<strong>Le réseau GRATUIT n°1 de conseillers de proximité</strong> qui vous rencontrent à domicile, vous conseillent et vous accompagnent !

La France face au défi du vieillissement de sa population

19/09/2013

Les projections effectuées par l’INSEE sur l’évolution de la population française jusqu’en 2060 à partir de scénarii qui prennent en compte le taux de fécondité, les migrations et la mortalité montrent que ce sont bien ces trois facteurs qui auront une forte incidence sur le vieillissement de la population française dans les années à venir.

Selon un scénario dit central par l’INSEE, le nombre de personnes de 60 ans et plus augmenterait jusqu’en 2035 pour absorber les générations du baby-boom. En 2060, les personnes âgées de 60 ans ou plus seraient 23,6 millions, soit une hausse de 80 % entre 2007 et 2060. A cette date, une personne sur trois sera alors âgée d’au moins 60 ans. Soit, l’augmentation la plus forte pour les plus âgés.

Le nombre de personnes de 75 ans ou plus passerait sur la même période à 11,9 millions ; celui des 85 ans et plus à 5,4 millions. L’espérance de vie va donc continuer d’augmenter dans les décennies à venir et atteindre en 2060 l’âge de 91 ans pour les femmes et de 86 ans pour les hommes. Ainsi, parmi les personnes âgées de 50 ans aujourd’hui, plus d’une femme sur 9 et plus d’un homme sur 28 deviendront centenaire en 2060. D’ici là le nombre des personnes âgées de 90 ans et plus va quintupler.

En 2050, la population âgée de 60 ans et plus représenterait 31% et 15,6 % des personnes auront plus de 75 ans. Par ailleurs, les personnes âgées de plus de 80 ans représenteront en 2060 plus de 7 millions d’individus sur une population française totale estimée à 73 millions d’habitants, (soit 10 % de la population totale). Il y aura alors sept habitants âgés de soixante ans ou plus pour dix habitants de vingt à cinquante-neuf ans.

En considérant cette évolution, il semblerait que la part du nombre de personnes âgées dépendantes va également croître. Il est cependant difficile de procéder à des projections sur l’accroissement du nombre de personnes âgées dépendantes. Toutefois, en tenant compte des éléments liés à l’augmentation de la durée de vie sans perte d’autonomie, la DRESS a conduit une étude en 2006 qui prévoit la progression du nombre de personnes âgées dépendantes, au sens de l’allocation personnalisée d’autonomie.

Cette progression est estimée dans une fourchette allant de 21,2 % à 28,5 % entre 2000 et 2020 et de 21 % à 26 % dans les vingt années suivantes, soit une augmentation moyenne de 1 % par an jusqu’en 2040, sans toutefois que cette évolution soit linéaire.

Source : Le Blog Retraite Sereine


comments powered by Disqus