<strong>Le réseau GRATUIT n°1 de conseillers de proximité</strong> qui vous rencontrent à domicile, vous conseillent et vous accompagnent !

La VACCINATION contre la GRIPPE réduirait le risque de crise cardiaque

01/09/2013

Alors que la proportion de la population et notamment des groupes les plus vulnérables, réticente à la vaccination tend à augmenter, des chercheurs de University of New South Wales et d’instituts australiens ont publié dans la revue Heart des conclusions étonnantes.

En étudiant une corrélation des risques entre une association d’une grippe et d’une crise cardiaque, cette équipe de recherche a trouvé que la vaccination contre la grippe serait associée à une réduction de 45% du risque de crise cardiaque. Cela devrait permettre de rallier quelques réticents à la vaccination contre la grippe.

Les chercheurs ont suivi près de 275 personnes de plus de 40 ans, qui avaient été hospitalisées pour crise cardiaque, et 284 témoins sains. Ils ont réalisé des prélèvements du nez et de la gorge ainsi que des échantillons de sang pour déterminer si les patients avaient eu la grippe durant la dernière saison. Outre le statut vaccinal contre la grippe, les facteurs de confusion possibles ont été pris en compte, dont l’histoire du tabagisme, la consommation d'alcool et autres facteurs de risque cardiovasculaires.

Le résultat des 559 participants, 275 (49,2%) ont été admis à l'hôpital après une crise cardiaque, et 284 (50,8%) témoins.

  • 49,4%(276) avaient été vaccinés contre la grippe saisonnière
  • Plusieurs facteurs de confusion s’avèrent significativement associés au risque d’hospitalisation pour crise cardiaque:
    • être un homme est associé à un risque multiplié par 4 de crise cardiaque (OR 3,83),
    • un taux élevé de cholestérol (OR : 2,00),
    • le tabagisme (OR 2,11).
  • aucun lien n’est identifié après ajustement entre avoir eu la grippe et l’incidence de crise cardiaque,
  • une association significative entre avoir été vacciné contre la grippe et un risque moindre de crise cardiaque, la vaccination antigrippale était significativement protecteur (OR 0,55, IC 95 de 0,35 à 0,85%), avec une efficacité vaccinale de 45% (IC 95 de 15% à 65%).

Si la recherche suggère qu'il existe une association entre la vaccination contre la grippe et une diminution du risque de crise cardiaque, elle n’établit qu’une association et non une relation de cause à effet. De plus, les participants touchés ont survécu à leur crise cardiaque, donc elle ne démontre pas d’association inverse entre la vaccination contre la grippe et les crises cardiaques mortelles. Enfin, l’étude est financée par un fabricant de vaccins, le laboratoire GlaxoSmithKline et aucune explication concernant cette association n'est proposée.

Source : Le Blog Retraite Sereine


comments powered by Disqus