<strong>Le réseau GRATUIT n°1 de conseillers de proximité</strong> qui vous rencontrent à domicile, vous conseillent et vous accompagnent !

Myrtilles et vin rouge, une association qui protège des infections

28/09/2013

Une étude du laboratoire de l’Oregon State University, présentée dans Molecular Nutrition & Food Research révèle que consommer des myrtilles, riches en ptérostilbène avec un petit verre de vin, riche en resvératrol, rien de mieux pour stimuler, naturellement, la fonction immunitaire.

Les auteurs concluent que la combinaison de ces deux composés augmente l’activité du gène CAMP (cathelicidin antimicrobial peptide) qui produit des protéines pouvant aider à se défendre contre les infections bactériennes.

Le resvératrol, présent dans les raisins rouges et le chocolat, est déjà au cœur de la recherche avec de multiples bénéfices démontrés (anti-âge, anti-cancer, anti-cholestérol et anti-inflammatoires). Le ptérostilbène est présent en concentration élevée dans les myrtilles, qui contiennent des niveaux élevés d'antioxydants et sont riches en nutriments.

Dans cette étude menée sur des cultures cellulaires, les scientifiques ont analysé 446 composés différents pour leur effet sur l’expression des gènes notamment sur CAMP. L'expression des gènes CAMP est connue pour être régulée par plusieurs composés, dont la Vitamine D3, produite par le corps avec l’exposition à la lumière du soleil.

Les scientifiques voulaient mieux comprendre comment l'alimentation et la nutrition affectent ou peuvent stimuler la fonction immunitaire essayent d’identifier des molécules supplémentaires qui peuvent favoriser l'expression du gène CAMP, qui entraîne la production par les cellules du système immunitaire d’une protéine efficace contre de nombreuses bactéries.

Les chercheurs constatent que les 2 composés augmentent l'expression du gène en question. L'effet est certes modeste, mais en combinaison avec la vitamine D3, l’augmentation de l'expression des gènes est statistiquement significative.

Les résultats de cette étude sont intéressants car ils suggèrent des propriétés bénéfiques sur le système immunitaire de 2 composés naturels mais reste à valider ces résultats chez l'homme ou, a minima sur l’animal.

Source : Le Blog Retraite Sereine


comments powered by Disqus