<strong>Le réseau GRATUIT n°1 de conseillers de proximité</strong> qui vous rencontrent à domicile, vous conseillent et vous accompagnent !

Infidélité masculine, pulsion ou manque de self-control !

25/10/2013

Une étude de l’Université du Texas présentée dans  Personality and Social Psychology Bulletin révèle que les hommes, lorsqu’ils succombent à la tentation, sont généralement poussés non pas par une moindre maîtrise de soi, mais par de fortes pulsions sexuelles, plus fortes que chez les femmes. Alors, les hommes sont-ils plus infidèles que les femmes ? En tout cas cette étude fournit un nouvel éclairage sur la psychologie humaine.

Les chercheurs ont expliqué que des études précédentes auraient avancé que les hommes sont plus infidèles en amour que les femmes et invoquent deux explications « de plus fortes pulsions sexuelles chez les hommes que les femmes ou une meilleure maîtrise de soi chez les femmes que chez les hommes ». Les résultats de l'étude appuient la première hypothèse.

L’étude était basée sur 2 expériences, la première a regardé comment des personnes des deux sexes ont pu réagir aux tentations sexuelles dans leur passé, la seconde a évalué le rôle des pulsions sexuelles et de la maîtrise de soi au cours d’une tâche rapide.

218 participants dans un premier temps ont été invités à se rappeler puis à décrire une attirance pour quelqu’un du sexe opposé, ils ont répondu à un questionnaire d’évaluation de l’intensité de leurs pulsions sexuelles et des efforts de maîtrise nécessaires pour les contrôler.

  • Quand les hommes réfléchissent sur leur comportement sexuel passé, ils décrivent des impulsions relativement fortes et des efforts plus importants pour parvenir à les contrôler que les femmes,
  • Cependant hommes et femmes semblent avoir, en moyenne, les mêmes capacités de maîtrise de soi,
  • et lorsque les hommes et les femmes doivent mobiliser leur self-control dans des situations « sexuelles », l’importance de l’effort n’est pas inversement associée à l’engagement dans un comportement infidèle,
  • Ainsi, les pulsions sexuelles pourraient être bien plus fortes chez les hommes.

600 étudiants (326 hommes, 274 femmes) dans un deuxième temps, ont accepté de participer à un exercice de sélection des partenaires. Les participants visionnaient rapidement des images de personnes du sexe opposé, déjà marquées par l’ordinateur soit « bon pour vous » soit « mauvais pour vous » et devaient accepter ou rejeter ce choix. Ainsi les chercheurs ont pu faire l’exercice de mesurer la force de la pulsion sexuelle par rapport à la force de la maîtrise de soi. Les hommes montrent une impulsion plus forte que les femmes, à «accepter » les partenaires désirables plutôt qu’indésirables, quel que soit le choix préalable de l’ordinateur.

Source : Le Blog Retraite Sereine


comments powered by Disqus