<strong>Le réseau GRATUIT n°1 de conseillers de proximité</strong> qui vous rencontrent à domicile, vous conseillent et vous accompagnent !

Le SOMMEIL rend objectivement plus beau

04/10/2013

Une recherche scientifique de l'Université du Michigan (UM) présentée dans le Journal of Clinical Sleep Medicine répond à la question « à meilleur sommeil, meilleure apparence physique? ».

L'apnée affecte bien l'apparence, la jeunesse et l'attractivité, et traiter les troubles du sommeil est certes bénéfique pour la santé mais permet aussi d’avoir meilleure allure et, donc, une meilleure qualité de vie. Ainsi, l’étude par cartographie, utilisée parfois par les chirurgiens, et une évaluation par des participants indépendants démontre que l’apnée du sommeil qui affecte des millions de personnes, entraînant un risque accru de problèmes cardiaques et d'accidents a aussi des effets durables sur l'apparence du visage.

L’analyse a montré des changements positifs chez des patients âgés d’une vingtaine d’années et atteints d’apnée, juste quelques mois après le début d’un traitement par ventilation à pression positive continue.

Les personnels du Centre du sommeil de l’UM avaient remarqué ces changements chez les patients atteints d'apnée du sommeil et se sont rapproché d’un chirurgien plastique pour prendre une série de photos de patients avant et quelques mois après. Le système utilisé est capable de mesurer d'infimes différences dans les contours du visage.

Les chercheurs ont également mesuré l’apparence subjective des participants grâce à 22 évaluateurs indépendants invités à noter l’attractivité, la jeunesse et l’apparence du visage.

  • Dans les deux tiers des cas et après le traitement, l’évaluation subjective indique des visages plus alertes, plus jeunes et plus attrayants des patients.
  • Les mesures objectives toujours après le traitement aboutissent également à un visage moins bouffi et moins rouge, et à une diminution des rides du front.
  • Curieusement, avant et après traitement, peu de caractéristiques faciales objectives, associées à la somnolence, comme les cernes par exemple, montrent une évolution.

Source:   Le Blog Retraite Sereine


comments powered by Disqus