<strong>Le réseau GRATUIT n°1 de conseillers de proximité</strong> qui vous rencontrent à domicile, vous conseillent et vous accompagnent !

Savoir détecter les Comportements d'Alzheimer

31/05/2016

Prendre du temps pour observer les habitudes des parents pour voir si l’on remarque l'un des comportements de la maladie d’Alzheimer est légitime car après tout, on sait déjà qu’il est assez fréquent pour les personnes âgées de commencer à glisser mentalement, l’Alzheimer Association estime que le risque à 60 ans pour une femme est une personne sur six.

Ce qu'il est conseillé de faire au sujet de ces préoccupations et de ces soucis est d’abord de rechercher en ligne, de demander aux amis, ensuite informer le médecin de cette inquiétude. Même par courrier si l’on a peur de déranger les parents. Cependant, si on souhaite vraiment aller au fond des choses, il faut adopter une approche simple qui est incroyablement efficace. Prendre des notes sur les comportements connus qui correspondent à l’Alzheimer. En procédant ainsi, on rassemble les informations détaillées que le médecin aurait besoin pour confirmer le diagnostic et détecter la maladie. Pour chacun de ces comportements il faut essayer de noter ce qui suit,

  • y-a-il eu un déclin ou variation par rapport à l'habitude d'être des parents ?
  • est-ce que cela semble être dû à la mémoire, par rapport aux limitations physiques tels que la douleur, l’essoufflement ou une déficience physique ?
  • quand a-t-on remarqué des problèmes et qu’a-t-on observé ?
  • quel genre de problèmes perçoit-on ?

Si on constate un problème, il faut être précis dans la documentation et noter ce qui a été observé :

  • Mauvaises décisions, a t on remarqué des comportements ou des situations qui semblent indiquer des mauvaises décisions, dépense inhabituelle ou excessive, ou peut-être une mauvaise compréhension des problèmes de sécurité qui inquiète.
  • Réduction d’intérêt dans des activités de loisir, par exemple, un parent qui lit voracement ne fait désormais plus de progrès sur son roman. Tout changement de loisirs ou d'activités est à noter, surtout si le changement ne semble pas être lié à un problème de santé physique.
  • Répétition d'histoires ou les mêmes questions posées à plusieurs reprises ou qualification des mêmes choses maintes fois.
  • Difficulté d’apprentissage, par exemple, difficultés à apprendre l’utilisation d’un nouveau gadget, comme un smartphone ou un nouvel appareil. Noter si le parent a du mal s'adapter et comment il a essayé de gérer.
  • Oubli de date, des difficultés à garder la trace de l'année ou du mois en cours. Si cela arrive plus d'une fois, prendre note de ce qui est particulier.
  • Difficulté de gestion d’argent ou des Finances, si on remarque des problèmes de gestion des factures, frais ou taxes. Il faut en discuter avec le parent.
  • Problèmes d’engagement et de rendez vous, tout le monde oublie quelque chose de temps en temps, mais si cela se produit à plusieurs reprises, il faut documenter quand cela a commencé.
  • Lutte quotidienne avec la mémoire, Il est normal d’avoir ici et là des trous de mémoire pour les personnes âgées. Mais si le parent semble éprouver un problème de mémoire tous les jours, il faut en prendre note.

Les comportements de suivi ci-dessus permettent de détecter la maladie d'Alzheimer et correspondent à la capacité du cerveau à gérer la mémoire, le jugement et les tâches d'apprentissage. Pour diagnostiquer l'Alzheimer ou autre démence, les médecins doivent documenter les difficultés persistantes dans deux ou plusieurs domaines liés à la fonction cérébrale. C'est nécessaire mais non suffisant pour le diagnostic, les médecins doivent également exclure les autres causes de problèmes de la pensée.

Les médecins peuvent aussi évaluer les différents aspects du fonctionnement du cerveau par le biais de certains essais de réflexion. Cependant, la recherche a démontré dans une étude publiée dans la revue Neurology qu’interroger les membres de la famille sur les comportements ci-dessus peut être tout aussi efficace quand il s'agit de taches de démence probable, y compris la maladie d'Alzheimer. En fait, un questionnaire appelé AD8 Informant Interview portant sur les comportements ci-dessus a été largement testé par des experts de la démence. Obtenir ce type d'information par l’observation des membres de la famille aide les médecins à déterminer si le comportement est un problème persistant voire, même une aggravation. C'est important car un seul test de cabinet donne un aperçu de comment le cerveau du parent fait ce jour-là. Enfin et surtout, des gériatres font de analyses de ces sortes d'observations comportementales issus de familles, car ce sont des informations pratiques liées à la vie quotidienne des gens. Ainsi, en savoir plus au sujet de quels types de problèmes connaît une personne âgée, permet au gériatre de faire des recommandations utiles pour aider les familles avec la sécurité, l'indépendance et des conflits familiaux.

Les médecins qui connaissent la démence demanderont aux familles ce qu’il en est des problèmes liés aux comportements ci-dessus. Malheureusement, certains médecins ne sont pas expérimentés dans l'évaluation de la démence. Ces choses se produisent en partie parce que les familles sont souvent un peu vagues lorsqu'ils expriment des préoccupations. Cela signifie que le médecin doit faire plus de travail pour enquêter sur les préoccupations et à documenter les problèmes spécifiques qui peuvent aider à diagnostiquer la maladie. Certains médecins font ce travail, mais la courte durée des visites et le temps qui presse, font que beaucoup d'entre eux ne le perçoivent pas. À moins d’apporter des informations détaillées pour les aider à prendre de nouvelles mesures. Plus on pourra partager des détails au sujet de ce qui a été constaté, plus il est probable que l’on obtienne de l'aide. De plus, si Alzheimer cause ces comportements, il cause aussi souvent de l’anxiété et de la frustration au sein des familles. Il est donc important de les amener jusqu'à un médecin afin que l’on puisse obtenir de l'aide pour comprendre la cause et savoir quoi faire ensuite.

Source : Le Blog Retraite Sereine


comments powered by Disqus