<strong>Le réseau GRATUIT n°1 de conseillers de proximité</strong> qui vous rencontrent à domicile, vous conseillent et vous accompagnent !

La molette de paramétrage des astrocytes

28/06/2016

Un communiqué des chercheurs de McGill University (Montréal) présenté en février 2016 dans la revue Science laisse espérer en décryptant un mécanisme et en identifiant la molette de paramétrage, de pouvoir un jour, grâce à de nouveaux médicaments, ajuster ou restaurer le mécanisme en cas de maladie neurologique ou de traumatisme. Les chercheurs apportent une nouvelle clé pour protéger ou soigner les neurones et la fonction cérébrale, les astrocytes (revue Science), des cellules cérébrales en forme d'étoile qui enveloppent les neurones et les circuits neuronaux du cerveau. Un mécanisme extraordinaire du cerveau paramètre leur fonction et leur réponse en cas de lésion. Ils montrent ainsi l’immense capacité d’adaptation du cerveau aux changements qui mieux comprise, pourrait permettre une meilleure prise en charge de troubles comme l'épilepsie, les troubles moteurs, ou encore les maladies psychiatriques et neuro-dégénératives. Ils les décrivent comme les baby-sitters des neurones, car les astrocytes vont protéger les neurones contre les lésions et assurer leur bon fonctionnement. Les astrocytes vont également veiller à la bonne communication entre les neurones.

Avec ces travaux, les chercheurs contribuent à éclairer les mécanismes qui sont à l'origine de la diversité des astrocytes et qui leur permettent de remplir des rôles spécialisés très différents, grâce à leur incroyable flexibilité. En étant capable de les modifier, il serait théoriquement possible d’améliorer ou de restaurer la fonction cérébrale. C’est ce mécanisme, une sorte de molette sur les astrocytes qui permet aux neurones de les paramétrer et d’ajuster leur fonction dans le cerveau pour faire face à différentes maladies qui viennent d’être découvert. Un mécanisme qui emprunte une voie déjà connue dans le développement du cerveau et du cancer, la voie de signalisation SHH (Sonic Hedgehog) identifiée chez la souris, comme la voie impliquée dans ces changements hétérogènes chez les astrocytes dans différentes régions du cerveau. L’auteur principal de l’étude conclut que c'est un mécanisme extraordinaire du cerveau mature et en santé qui crée la diversité de cellules cérébrales. Nous allons maintenant chercher à déterminer comment et en quoi ce mécanisme est affecté en cas de maladies cérébrales et voir s'il est possible d'en tirer parti pour protéger les neurones et donc, de préserver la fonction cérébrale.

Source : Le Blog Retraite Sereine


comments powered by Disqus