<strong>Le réseau GRATUIT n°1 de conseillers de proximité</strong> qui vous rencontrent à domicile, vous conseillent et vous accompagnent !

Les grandes craintes des seniors pour entrer en maisons de retraite

27/06/2016

Les personnes âgées trouvent la perspective du vieillissement effrayante et affrontent souvent de grandes craintes qu’il faut gérer en brisant les tabous. Il faudra partager leurs inquiétudes et les rassurer qu’il n y a pas de raison de s'en faire. La vérité est que la grande majorité de nos peurs liée au vieillissement est inexacte. La prise en charge des seniors est organisée par la société même quand ils n’ont plus personne pour prendre soin d’eux, c’est évidemment un destin inévitable lorsqu’on ne peut plus prendre soin de soi-même.

La société a réinventé ces dernières années ce que signifie le placement dans les résidences de services pour les seniors. Il y a un large éventail de logement senior, allant de la vie autonome pour les adultes actifs et jusqu’à l’assistance à domicile ou en résidences pour ceux qui en ont besoin au quotidien. Toutes les options visent à fournir aux aînés un mode de vie adapté à leurs intérêts individuels et à leurs besoins, tout en leur offrant des soins nécessaires pour rester en bonne santé mentalement, physiquement et socialement. Si on s’inquiète pour son proche quant à un placement dans une résidence, alors, la suite apportera des réponses aux principales craintes les plus courantes :

  • La perte de l’Indépendance, certaines personnes âgées craignent que le placement dans une résidence de retraite équivaut à une perte d'autonomie, la vérité est en fait bien le contraire. Si on choisit la bonne résidence, cela veut dire être aidé pour le nettoyage, la cuisine et d’autres corvées qui sont plus lourdes au fil du temps. La résidence propose une plus grande liberté avec du temps précieux libre. Pour rendre cette époque heureuse et enrichissante, les résidences fournissent l'occasion de faire des activités sociales sur place ainsi que des transports autour de la zone si besoin.
  • L’oubli des autres, Il est naturel de s'inquiéter d'être seul, surtout si on se définit tout ou partie par ces liens. Cependant, rejoindre une résidence ne signifie pas que l’on perd ces relations. En fait, on a l’occasion d’en avoir encore plus. Dans le même temps, une communauté senior fournit de nouveaux sites pour les contacts sociaux, sans oublier l'aide sur place quand on est dans une situation d'urgence.
  • Devenir vite vieux et malade, que l on soit vieux ou jeune, être seul ou isolé mène souvent à l'anxiété et/ou à la dépression, alors que socialement la communication avec les seniors de la résidence offre une meilleure santé et une qualité de vie. Si un proche âgé est déjà atteint de la maladie d'Alzheimer, par exemple, les résidences proposent une stimulation quotidienne, des activités personnalisées de soins, qui peuvent réellement ralentir la progression de la maladie ou encore améliorer la santé et le comportement.
  • Crainte de l’ennui, avec les équipements et les activités offertes par les résidences de retraite aujourd'hui, il n'y a plus le temps de s'ennuyer. Le logement offre toute sorte de visite sur le terrain et des excursions en plein air avec des classes d'enrichissement personnel et de remise en forme. Il existe aussi des types de résidence assistée qui répondent aux goûts spécifiques. Par exemple, vivre sur ou à proximité d'un campus universitaire en prenant l'apprentissage à son ultime extrême.
  • Dépenser tout l’argent, oui, la vie en résidence peut sembler intimidante financièrement, mais si on pense déjà à comment s'offrir l'assistance à domicile, on est en avance sur le jeu. La planification financière avec un peu d'aide et la vie en résidence peut parfois revenir pour le même coût que vivre seul à la maison. Les soins en résidence peuvent coûter parfois moins que de rester à la maison.
  • La peur de l’étranger qui ne prendrait pas bien soin de nous, ne pas être en mesure de contrôler des activités quotidiennes et la vie en résidence peut parfois être  perçu comme un stéréotype des adultes enfants laissant tomber leurs parents âgés avec des inconnus au hasard. Quand il est temps d’entrer en maison de retraite, le processus décisionnel est celui qui doit impliquer toute la famille, et le proche âgé devrait être aussi à l'aise avec sa nouvelle maison. Les aidants doivent se rappeler de maintenir des contacts réguliers avec le proche senior, en particulier dans les semaines après son placement et il faut se rappeler que le bien-aimé sera bien soigné. Les maisons de retraite emploient des professionnels qui sont des experts en matière de soins aux personnes âgées et peuvent offrir des soins plus avancés en faisant appel à leur expérience. La négligence et la maltraitance des personnes âgées est un crime, et on peut l’éviter en étant vigilants et en trouvant la résidence adaptée.
  • Ne pas être en mesure de contrôler ses activités quotidiennes, le placement dans une nouvelle résidence est une réalité de la vie quotidienne pour les personnes âgées. Cependant, il peut être difficile d’exiger des ajustements majeurs. Il faut prendre au sérieux les préoccupations des proches et ne pas minimiser leurs craintes. Le fait est, que l’assistance à domicile peut être une étape nécessaire et libératrice pour les personnes âgées et leurs familles. S'il est déjà trop difficile pour une personne âgée pour s'occuper d'elle-même indépendamment, ou pour les proches aidants de fournir l'aide nécessaire, la résidence de retraite peut être une bonne option. L'accent est mis sur la sécurité, mais aussi l'indépendance et la vie privée, ce qui permet à chaque résident d'avoir les soins dont il a besoin sans compromettre sa dignité individuelle.

Source : Le Blog Retraite Sereine


comments powered by Disqus