<strong>Le réseau GRATUIT n°1 de conseillers de proximité</strong> qui vous rencontrent à domicile, vous conseillent et vous accompagnent !

La prévention cardio-vasculaire grâce à 2 gènes cibles

02/07/2016

Une étude de chercheurs américains  publiée en mars 2016 dans la revue américaine New England Journal of Medicine menée à partir de données génétiques, a identifié deux gènes dont les altérations peuvent accroître ou réduire les risques cardiovasculaires.

Les chercheurs de 2 équipes  ont scruté des variantes génétiques qui altèrent des protéines pour déterminer celles qui agissent sur le risque cardiovasculaire.

L'équipe dirigée par le Pr Stiziel (Washington) a mis en évidence l'association entre coronaropathie et plusieurs variants peu fréquents, les gènes LPA et PCKS9, déjà connus, mais aussi ANGPTL4 et SVEP1. Le Pr Stiziel a retrouvé que l'inactivation d'ANGPTL4 diminue de 35% le taux de triglycérides avec un risque coronarien abaissé de 53%. A l'inverse, les variants de SVEP1, augmentent le risque coronarien de 14%. 

L'autre étude coordonnée par le Dr Frederick Dewey (Regeneron pharmaceuticals) a identifié une dizaine de mutations inactivant ANGPTL4 associé à un taux plus faible de triglycérides et un anticorps monoclonal ciblant ANGPTL4.

Ces découvertes ouvrent la voie à de nouvelles perspectives thérapeutiques. Des inhibiteurs d'ANGPTL4 sont d'ores et déjà  développés pour la prévention cardio-vasculaire.

Source : Le Blog Retraite Sereine


comments powered by Disqus