<strong>Le réseau GRATUIT n°1 de conseillers de proximité</strong> qui vous rencontrent à domicile, vous conseillent et vous accompagnent !

Il ne faut pas réveiller une femme qui dort

31/08/2016

Le Dr Jim Horne, expert britannique du sommeil, directeur du Sleep Research Centre at Loughborough University et auteur de l’ouvrage "Sleepfaring: A Journey Through The Science Of Sleep” relayé par la  National Sleep Foundation (NSF) américaine assure dans son site d’avril 2016 que les femmes auraient besoin de 20 minutes de sommeil en moyenne de plus que les hommes. Il évoque des raisons comme un cerveau féminin plus complexe et plus sollicité par le multitâche et qui aurait besoin d’un temps plus long de récupération. D’où son interrogation, les femmes ont-elles plus besoin de sommeil ou manquent-elles de sommeil ?

De nombreuses études ont montré l’importance du sommeil pour l’apprentissage et la consolidation de la mémoire, mais aussi pour évacuer des toxines associées à la neuro-dégénérescence comme l’étude de l’université de Rochester (New York) publiée en octobre 2013 dans La revue Science. Cependant, sur ce point il faut rappeler que les études sont contradictoires, comme celle de l’Univesité Bar-Ilan (Israël) publiée récemment dans la revue de  The American Sociological Review via Eurekalert (AAAS), car si les mères qui travaillent qui sont donc multi-tâches, sont plus nombreuses que les pères multi-tâches, en majorité ces mères prennent en charge les tâches les moins enrichissantes de la maison. D’autres études comme celle de l’université de Stockholm publiée dans la revue Association for Psychological Science ont montré qu’objectivement et en moyenne, les hommes ont naturellement une fonction exécutive plus aiguisée que les femmes, plus propice à cette capacité multi-tâche.

Le besoin de sommeil estimé ou ressenti comme plus important chez les femmes est très probablement associé aux manques chroniques de sommeil spécifiques à certaines étapes de la vie de la Femme, comme,

  • durant la grossesse en raison du poids et de la position du fœtus, 
  • puis durant la petite enfance du bébé, en raison d’un sommeil aux aguets, plus léger, 
  • enfin, pendant la ménopause en raison des bouffées de chaleur,
  • La NSF invoque aussi les mouvements du partenaire comme source de réveils,
  • ou encore des niveaux de stress et d’anxiété plus élevés chez les femmes.

Enfin, une plus grande fatigue liée aux multiples responsabilités et tâches assumées par les femmes pourrait aussi expliquer ce besoin accru de récupération. Mais ce n'est pas tout. Le Dr Jim Horne explique que ce besoin plus élevé de sommeil, par des connexions cérébrales différentes chez la femme, bref un cerveau féminin plus complexe donc ayant besoin de plus de récupération. La question qui subsiste est : « les femmes ont-elles vraiment besoin de plus de sommeil que les hommes ou bien les femmes souffrent-elles plus que les hommes du manque de sommeil ? ».

Des conclusions qui méritent encore d’être validées même si on se souvient des travaux de cette équipe de l’Université de Pennsylvanie publiés dans la revue Philosophical Transactions of the Royal Society B, ils décryptent, en effet un connectome féminin plus développé chez les femmes dans certains réseaux associés aux tâches cognitives et sociales. Ce qui prime, pour les femmes comme pour les hommes c’est la bonne durée de sommeil comme recommandé par la National Sleep Foundation (NSF)  dans leur revue Sleep Health Journal de janvier 2015.

Finalement que les femmes aient besoin de 20 mn de sommeil en plus reste une estimation moyenne, plutôt anecdotique. Ce qui compte est une bonne hygiène, quantité et qualité de sommeil, pour les femmes comme pour les hommes. La National Sleep Foundation américaine a apporté quelques repères dans ses recommandations de 2015. Elle rappelle aussi que la pratique d’un exercice régulier, des horaires de coucher et lever réguliers, une consommation limitée d’alcool et de caféine en soirée et l'amélioration de l'environnement du sommeil sont autant de facteurs d’un sommeil de qualité.

Source : Le Blog Retraite Sereine


comments powered by Disqus