<strong>Le réseau GRATUIT n°1 de conseillers de proximité</strong> qui vous rencontrent à domicile, vous conseillent et vous accompagnent !

L’Infarctus du myocarde et les coronaires

11/08/2016

Un communiqué de l’unité Inserm U1096 à Rouen publié dans la revue Circulation suggère que la survenue d’un infarctus du myocarde focalise l’attention sur le réseau coronaire du patient. Mais le système lymphatique cardiaque pourrait aussi jouer un rôle majeur.

Les chercheurs montrent, qu’en post-Infarctus, le réseau lymphatique cardiaque subit de fortes modifications structurelles mais aussi fonctionnelles qui contribuent à la formation d’un œdème et d’une inflammation cardiaque chronique. Fort de ce constat, ils ont eu l'idée de stimuler la formation de nouveaux vaisseaux lymphatiques cardiaques, via l’injection de microcapsules biodégradables, contenant des facteurs de croissance. Des injections d'un facteur de croissance encapsulé spécifique des lymphatiques ont été réalisées chez des rats, avec de premiers résultats encourageants.

Ebba Brakenhielm, chargée de recherche à l'Inserm explique que le traitement administré aux rats accélère la réponse lymphangiogénique cardiaque post infarctus et améliore le drainage lymphatique du cœur en 3 semaines. Il aurait comme effet direct une diminution de l’œdème, de l’inflammation et de la fibrose cardiaques. Vincent Richard, directeur du laboratoire Inserm à Rouen conclut quant à lui que ces travaux, issus de 4 années d’étude montrent l’implication importante de ce réseau dans les maladies cardiovasculaires.

La lymphangiogénese (processus qui guide la formation de vaisseaux lymphatiques) représente ainsi une nouvelle approche thérapeutique non négligeable à explorer dans le post-infarctus et l'insuffisance cardiaque.

Source : Le Blog Retraite Sereine


comments powered by Disqus