<strong>Le réseau GRATUIT n°1 de conseillers de proximité</strong> qui vous rencontrent à domicile, vous conseillent et vous accompagnent !

La prochaine grande épidémie liée au vieillissement sera la sacropénie

23/08/2016

Une étude de l'Université de Liège a présenté de nouvelles données au World Congress on Osteoporosis, Osteoarthritis & Musculoskeletal Diseases publiées en avril 2016 dans la revue EurekAlert qui appellent à des stratégies de prévention, dont l’incitation à la pratique de l’activité physique. En effet, la réduction de la masse et de la vigueur des muscles fait partie d’un vieillissement normal mais, faute de prévention, peut conduire à un abandon progressif des activités du quotidien, à la perte d’autonomie et à la dépendance. Avec le vieillissement des populations, la sarcopénie guette : si la condition touche aujourd’hui environ 20% des Européens de plus de 55 ans, sa prévalence pourrait augmenter jusqu’à 63% d'ici 2045. L’étude conclut que La sarcopénie pourrait représenter ainsi l’un des fardeaux les plus lourds en Europe.

Si le Groupe de travail européen sur la sarcopénie définit la maladie par de faibles masse et force musculaire OU par une vitesse de marche très ralentie, en dépit de données épidémiologiques alarmantes, les critères de diagnostic restent encore mal précisés. Les conséquences sont également sévères en termes de handicap, la maladie affectant l'équilibre, la marche et la capacité globale d'effectuer des tâches de la vie quotidienne, donc finalement l’autonomie.

A partir de la base de données d'Eurostat, les chercheurs ont analysé les données d'âge et effectué des projections démographiques pour chaque sexe pour la période 2016 à 2045 et dans 28 pays européens. La prévalence de la sarcopénie a été évaluée à partir d'une étude qui avait comparé précisément les estimations selon les différents modes de diagnostic possibles à partir de la définition des experts européens. Les estimations de prévalence ont ensuite été rapprochées des projections démographiques. Ce modèle montre que :

  • selon les estimations de la prévalence les plus faibles, le nombre de personnes souffrant de sarcopénie en Europe en 2016 dépassera les 10 millions :
    • Ce chiffre passe à 18,7 millions en 2045, soit une augmentation de 72,4%.
    • La prévalence globale de la sarcopénie chez les personnes âgées passe de 11,1% en 2016 à 12,9% en 2045.
    • Les femmes représentent actuellement 44,2% des cas.
  • selon les estimations de prévalence les plus élevées, le nombre de personnes souffrant de sarcopénie en Europe en 2016 atteint près de 20 millions et passe à plus de à 32 millions en 2045, soit une augmentation de 63,8%.
    • La prévalence globale de la sarcopénie chez les personnes âgées passe de 20,2% en 2016 à 22,3% en 2045.
    • Les femmes représentent actuellement 66,4% des cas.

Les auteurs concluent que quel que soit le mode diagnostique utilisé pour définir la sarcopénie, sa prévalence augmente très fortement en Europe. Ils appellent donc les autorités sanitaires à promouvoir le vieillissement actif en bonne santé afin de limiter l'impact sur les systèmes de soins de santé.

Source : Le Blog Retraite Sereine


comments powered by Disqus