<strong>Le réseau GRATUIT n°1 de conseillers de proximité</strong> qui vous rencontrent à domicile, vous conseillent et vous accompagnent !

Le café renforce la perméabilité de l'intestin et dissout la graisse du foie

19/08/2016

Une  étude présentée à l’International Liver Congress™ à Madrid en avril 2016 explique qu’une consommation de café plus élevée peut apporter un effet protecteur contre la maladie du foie gras non-alcoolique, en réduisant la perméabilité de l'intestin. L’ajout de certains composés du café au régime alimentaire de personnes souffrant d'une maladie du foie gras non alcoolique peut même, selon ces résultats, inverser la condition. Attention, il ne s'agit pas ici d'en consommer plus mais de chercheur à exploiter ces propriétés du café pour développer de nouvelles thérapeutiques, comme par supplémentation par exemple.

Le café est avec le thé, la boisson la plus répandue dans le monde, avec une consommation estimée à 3 tasses par jour en moyenne aux Etats-Unis (Selon National Coffee Association 2010). De nombreuses études ont documenté les bénéfices du café pour la santé, dont son caractère protecteur contre le diabète, les maladies cardiovasculaires, la stéatose hépatique, la cirrhose et le cancer du foie. une précédente étude publiée en 2014 dans la revue Hepatology via OnlineLibrary a également confirmé les bénéfices hépatiques de certains ingrédients du café, autres que la caféine, pour la santé du foie.

Cette nouvelle étude menée sur une période de 12 semaines, sur 3 groupes de souris (régime standard, alimentation riche en matières grasses avec ou sans café) révèle qu'une dose quotidienne de café, équivalente à 6 tasses de café expresso pour une personne 70 kg améliore plusieurs marqueurs clés de la maladie du foie gras non-alcoolique chez des souris modèles, nourries avec un régime riche en graisses : sont inversés de manière significative,

  • le taux de cholestérol,
  • l'alanine aminotransférase, une enzyme dont les niveaux augmentent dans le sang lorsque le foie est endommagé
  • la quantité de graisse dans les cellules du foie (stéatose)
  • et la dégénérescence des cellules du foie.  

Ces souris gagnent moins de poids que celles qui reçoivent la même alimentation, mais sans la dose de caféine. Les scientifiques montrent que ce pouvoir protecteur du café est lié aux niveaux de protéine Zonulin (ZO) -1, impliquées dans la perméabilité. L'augmentation de la perméabilité intestinale contribue en effet aux lésions du foie et aggrave la sévérité de la maladie. Le Dr Vincenzo Lembo, auteur principal et chercheur à l'Université de Naples, résume : « Nos résultats montrent que le café peut inverser les problèmes liés à la maladie du foie gras, dont la dégénérescence des cellules du foie ».

Attention, l’étude ne suggère pas de consommer des niveaux plus élevés de café, mais propose de mieux comprendre pour mieux les exploiter, ces propriétés thérapeutiques du café.

Source : Le Blog Retraite Sereine


comments powered by Disqus