<strong>Le réseau GRATUIT n°1 de conseillers de proximité</strong> qui vous rencontrent à domicile, vous conseillent et vous accompagnent !

Être heureux de vivre commence par être bien dans sa peau

03/10/2016

Les conclusions d’une étude nationale menée à la Chapman University et présentées en mai 2016 dans la revue Body Image confirment un lien très fort entre l'image que l’on a de soi et de son corps et la satisfaction générale éprouvée dans la vie et, notamment dans les relations amoureuses. Bref, pour être heureux de et dans sa vie, il faut être bien dans sa peau. Cette enquête a été menée sur 12.176 participants, âgés entre 18 et 65 ans qui ont renseigné leur taille, leur poids et leur orientation sexuelle, et décrit leur personnalité, leurs relations amoureuses, l'estime de soi, les traits personnels et la consultation des médias. L’analyse de ces données montre que,

  • la perception du poids corporel, de la silhouette et de l’apparence générale du corps, joue pour les hommes comme pour les femmes, un rôle majeur dans leur satisfaction de la vie en général,
  • pour les femmes, la satisfaction de l'apparence générale s’avère un prédicteur clé de la satisfaction globale de la vie, derrière la situation financière et la vie de couple,
  • pour les hommes, la satisfaction de l'apparence est le second prédicteur le plus fort de la satisfaction de la vie, derrière la situation financière,
  • 24% des hommes et 20% des femmes s’estiment très ou extrêmement satisfaits de leur poids et 50% se déclare pas très satisfaits,
  • l'accent est mis par les répondants, sur l'importance d'être mince pour les femmes et athlétique pour les hommes,
  • les personnes qui ne sont pas satisfaites de leur poids corporel sont également moins satisfaites de leur vie sexuelle et ont une estime de soi globale généralement plus faible. 

Les caractéristiques des relations ou ce que les auteurs appellent les styles d'attachement sont également liées à l’image du corps :

  • Une image négative de son poids et/ou de son corps est liée à un attachement de type anxieux avec une insécurité dans les relations amoureuses et la crainte de la séparation. Cette même image négative de son poids et/ou de son corps conduit également à plus de sédentarité, plus de temps passé devant l’écran et entraine un cercle vicieux en termes de poids et de silhouette.
  • Une image positive de son poids et/ou de son corps est liée à une plus grande ouverture, une extraversion, à un type d'attachement plus ouvert et moins craintif, et, bien sûr, à une meilleure estime de soi, satisfaction dans les relations sociales, amicales et sexuelles et, finalement, à une meilleure satisfaction de la vie.

Alors que seuls environ 20% des répondants se déclarent vraiment satisfaits de leur silhouette, le Dr David Frederick, professeur de psychologie à l'Université Chapman et auteur principal de l’étude souligne qu’il reste un long chemin à parcourir avant d'atteindre l'objectif d’être bien dans sa peau et heureux de vivre.  

Source : Le Blog Retraite Sereine


comments powered by Disqus