<strong>Le réseau GRATUIT n°1 de conseillers de proximité</strong> qui vous rencontrent à domicile, vous conseillent et vous accompagnent !

Les Centres Communaux d'Action Sociale (CCAS) et les Centre Locaux d'Information et de Coordination (CLIC)

Les CCAS, A l'échelon local, le personnel des Centres Communaux d'Action Sociale (CCAS) pourra vous aider à connaître vos droits et vous fournir les informations qui vous concernent.

Le senior ou ses proches qui recherchent des informations sur les aides et les droits et comment les solliciter, devront s’adresser d’abord au CCAS (Centre Communal d'Action Sociale).

Depuis 1986,  le CCAS qui est l’ancien  Bureaux d'aide, bien qu’ils soient distincts, est souvent situé dans les mairies,  mais de plus en plus a tendance à être localisé dans des locaux indépendants, en fonction du nombre d'habitants des communes.

Le  CCAS  est un service administratif dont les attributions sont nombreuses.

-Il est le promoteur de l'action sociale locale,

-Il gère l'attribution de l'aide sociale légale, l'animation des actions de prévention sociale et la distribution de l'aide sociale dite facultative.

Le CCAS fournit aux familles des informations pour les orienter dans le labyrinthe des diverses aides et subventions existantes.

Le CCAS intervient également pour aider les familles pour la constitution et transmission des dossiers de demande d'aide au service départemental compétent. Il  participe aussi à la lutte contre l'exclusion et la pauvreté avec les institutions menant des actions de développement social. Il soutient dans l'urgence les administrés en leur attribuant des aides de secours en cas de besoin.

Le CCAS a aussi pour mission de créer différentes structures d'aide sociale (crèches, résidences pour personnes âgées, dispensaires, services d'aide aux handicapés, etc...)

Le CCAS est géré par un conseil d'administration composé de membres élus par le conseil municipal d'une part et, d'autre part, de membres nommés par le maire, celui-ci présidant le conseil d'administration.

Parmi ces membres nommés doivent nécessairement figurer des personnes qualifiées dans le secteur social :

  • Représentant des associations familiales,
  • Représentant des personnes handicapées,
  • Représentant des personnes âgées,
  • Représentant des associations du domaine de l'insertion et de la lutte contre l'exclusion.

Pour trouver le centre le plus proche, consultez le site de l'Union Nationale des CCAS : l'UNCCAS.

 

Les CLIC, A côté des CCAS, le point d'entrée est le CLIC (Centre local d'information et de coordination).  Les CLIC dépendent maintenant des départements (Conseils généraux).

Les CLIC, dont la dénomination peut évoluer d'une région à l'autre (Centre APA, centre Autonomie, Point Paris Émeraude à Paris). A l'avenir les CLIC se rapprocheront des Maisons départementales du handicap (apparues dans la loi Handicap de février 2005).

Les CLIC sont près de 600 sur le territoire. Mais leur réalité est très diversifiée :

  • CLIC de niveau 1 : informer, orienter, faciliter les démarches, fédérer les acteurs locaux
  • CLIC de niveau 2 : CLIC niveau 1 plus évaluer les besoins, élaborer un plan d’accompagnement, ou un plan d'intervention
  • CLIC de niveau 3 : CLIC niveau 2 plus, accompagner, assurer le suivi du plan d’aide, en lien avec les intervenants extérieurs, coordonner

Les clics proposent assez souvent :

  • Un observatoire de la vieillesse et des problématiques liées à la dépendance
  • Un animateur du territoire (actions de prévention, conférences, groupes de parole, forums…)

De plus en plus de départements souhaitent mettre en place des CLIC de niveau 3 avec un personnel compétent (accueil, coordinateur, experts : assistante sociale, ergothérapeute, infirmier, médecins etc.).

Pour en savoir plus, consultez le portail CLIC du ministère.

Vous pouvez nous contacter à tout moment à contact@retraitesereine.com, Retraite Sereine vous rappellera dans les plus brefs délais.


comments powered by Disqus