<strong>Le réseau GRATUIT n°1 de conseillers de proximité</strong> qui vous rencontrent à domicile, vous conseillent et vous accompagnent !

La dénutrition chez les seniors

La maladie, la solitude, la dépression et la perte d’autonomie sont des facteurs qui peuvent conduire à une sous-alimentation des seniors. Les conséquences de cette dénutrition sont parfois fatales, et il convient de la dépister au plus tôt. Une mauvaise nutrition peut évoluer en dénutrition pour un senior, c’est une situation fréquente surtout à domicile. En effet, le senior étant isolé et moins accompagné dans ses repas et dans ses activités quotidiennes oublie de s’alimenter. Avec le vieillissement de la population, la dénutrition devrait toucher de plus en plus de seniors. Le dépistage devient alors un enjeu majeur de santé publique. Il est à faire au minimum une fois par an, par le médecin traitant ou tout autre médecin qui suit le senior.

Ce dépistage repose sur des mesures de poids, sur le calcul de l'indice de masse corporelle, sur l'évaluation des apports alimentaires et sur la recherche de situations à risque de dénutrition, (maladies, douleur, traitements médicamenteux, deuil, isolement social, régime, démence, troubles de la vigilance, dépression, troubles du comportement).

La prise en charge de la dénutrition avec un dépistage efficace et une bonne gestion des situations à risque permet d’anticiper les situations de crise avant les conseils nutritionnels, l'aide à la prise alimentaire, l'alimentation enrichie et les compléments nutritionnels.

La nutrition en perfusion ne sera envisagée qu'en cas d'impossibilité ou dénutrition.

Prévenir la dénutrition

  • Faire plusieurs petits repas par jour plutôt que des gros.
  • Augmenter la fréquence des prises alimentaires dans la journée.
  • Privilégier des produits riches en énergie et/ou en protéines.
  • Privilégier les plats à base d'œufs, de lait, de fromage et faciles à préparer.
  • Ajouter du lait en poudre dans les potages, les purées.
  • Proposer des repas adaptés aux goûts de la personne.
  • Organiser une aide au repas (technique et/ou humaine).
  • Favoriser un environnement agréable pour la prise des repas.
  • Les compléments hypercaloriques, hyper-protidiques, sont recommandés afin de prévenir la dénutrition, en collation dans la matinée, dans l'après-midi et toujours à distance des repas.

Vous pouvez nous contacter à tout moment à contact@retraitesereine.com, Retraite Sereine vous rappellera dans les plus brefs délais.


comments powered by Disqus