<strong>Le réseau GRATUIT n°1 de conseillers de proximité</strong> qui vous rencontrent à domicile, vous conseillent et vous accompagnent !

La mobilité des seniors

Les seniors français ont tendance à migrer d'une région à l'autre lorsqu’ils prennent leur retraite, ils sont nombreux à déménager à ce moment là malgré le fait que plus de 70 % de ces seniors soient propriétaires de leur maison (Enquêtes Nationales Logement 1984 à 2006 - INSEE), ces mouvements de migration ont néanmoins une sensible influence sur le développement territorial. Certaines régions de France attirent même les seniors originaires d'autres pays européens.

La mobilité pour les retraités est essentielle, beaucoup d’entre eux préfèrent changer d'environnement, il est bien connu qu'environ 25 % des retraités de région parisienne partent s'établir ailleurs. Ils ne sont pourtant pas les seuls à vouloir changer d'air, en province. Un habitant sur huit préfère s'installer ailleurs pour sa retraite. Le Nord Est de la France connaît même un solde migratoire négatif. En revanche, les régions ensoleillées sont très prisées par les retraités, souvent désireux de profiter d'un climat plus doux pour passer leurs vieux jours.

Ces mouvements de migration sont notamment très perceptibles dans le Lot, le Var et les Pyrénées-Orientales. Dans ces régions, 34 % du revenu déclaré à l'administration fiscale est constitué de pensions retraites contre 23,5 % en moyenne dans l'ensemble du territoire français.

Les seniors européens, surtout Danois, Hollandais et Anglais, aiment particulièrement certaines régions de France. Plus de 960 000 retraités et préretraités venus de l'étranger sont installés en France (étude du Gart sur la mobilité résidentielle). Au niveau européen, ce sont les Hollandais, les Suédois et les Danois qui sont le plus mobiles. Cette mobilité dépend bien sûr des moyens financiers des retraités européens et des possibilités de percevoir leur retraite à l'étranger.

Certains vivent alternativement en France et dans leur pays d'origine, un phénomène qu'on retrouve au niveau français. Les retraités choisissent souvent de vivre dans le sud de la France pour les mois d'hiver et rejoignent leur domicile lors des mois les plus chauds.

Naturellement, le choix du lieu de résidence dépend aussi de l'endroit où sont installés les enfants. Si le phénomène de mobilité résidentielle est en hausse, il ne concerne toutefois qu'une minorité de seniors. D'après une enquête Share, les aînés français de plus de 60 ans vivent dans leur maison en moyenne depuis 25 ans.

Vous pouvez nous contacter à tout moment à contact@retraitesereine.com, Retraite Sereine vous rappellera dans les plus brefs délais.


comments powered by Disqus