<strong>Le réseau GRATUIT n°1 de conseillers de proximité</strong> qui vous rencontrent à domicile, vous conseillent et vous accompagnent !

Se protéger contre le Tétanos

Les séniors sont de fervents adeptes du jardinage. L’occasion pour eux de se confronter à diverses blessures (coupures, piqures avec les rosiers…), des situations anodines pouvant pourtant avoir des conséquences dramatiques. 

Tétanos : trop de négligence 

Selon un Généraliste, une étude aurait fait émerger pas moins de trente cas de personnes touchées par le tétanos en 4 ans, ce qui aurait entrainé le décès du tiers des personnes malades. Des décès inadmissibles compte tenu du fait qu’ils auraient pu être évités par la vaccination. 

En savoir plus sur la vaccination

La vaccination contre le tétanos est obligatoire depuis 60 ans. Elle intervient dès l’enfance pour être renouvelée tout au cours de la vie, même à l’âge adulte et ceci tous les 10 ans. Or, si on a tendance à être très régulier dans la prise en charge des enfants question vaccination, les adultes semblent un peu négliger de procéder aux rappels de vaccination. Une erreur car le vaccin contre le tétanos est extrêmement efficace.

Selon les enquêtes sanitaires réalisées en France, la vaccination contre le tétanos ne couvrirait que 62 à 77% des individus ayant accepté d’être sondées et la majorité des personnes de plus de 18 ans ne saurait absolument pas si elles sont vaccinées  et quand il conviendrait de procéder à un rappel. Une situation qu’il faut faire changer en mobilisant notamment les généralistes.

Les seniors plus vulnérables

Les personnes âgées risquent plus d’être atteintes par le tétanos, les femmes de plus de 80 ans étant les plus touchées. En principe chaque fois qu’un patient est atteint du tétanos, le médecin doit faire un signalement. Cet impératif est en général bien respecté, cependant il reste encore certains cas qui n’ont pas été signalés, ce qui a pour effet d’empêcher une analyse des cas 100% conforme à la réalité. Selon le bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), la majorité des cas recensés de tétanos trouvaient leur origine dans une blessure, une plaie. Seuls 2 cas étaient attribués à un chat et un rat.

L’étude présentée par l’institut de veille sanitaire et le bureau épidémiologique hebdomadaire le 26 juin dernier met bien en exergue l’hyper vulnérabilité des personnes âgées et la recrudescence des cas d’année en année. Une situation, qu’il nécessite l’implication de tous

Vous pouvez nous contacter à tout moment à contact@retraitesereine.com, Retraite Sereine vous rappellera dans les plus brefs délais.


comments powered by Disqus