<strong>Le réseau GRATUIT n°1 de conseillers de proximité</strong> qui vous rencontrent à domicile, vous conseillent et vous accompagnent !

Aménager son domicile pour éviter la maison de retraite

Vivre chez soi le plus longtemps possible est le rêve de la plupart d'entre nous. Pourtant lorsque la dépendance apparaît et qu'il devient difficile de rester seul, une réflexion s'impose pour comparer les bienfaits de la vie à domicile et celle offerte en maison de retraite.

Si la géron-technologie offre chaque jour plus de produits promettant un maintien à domicile de qualité, est-ce suffisant pour garantir la sécurité des aînés comme en maison de retraite?

Au vu des accidents domestiques, encore trop nombreux, on est en droit de s'interroger.

Les géron-technologies dispensent-elles de l'entrée en maison de retraite

Monte-escaliers, service de téléalarme, rampes de soutien, sont autant de produits qui vantent le maintien de l'autonomie du senior à domicile. Ces dispositifs rassurent parfois les familles qui se refusent à l'idée d'une entrée en maison de retraite. Ils améliorent indéniablement le confort des aînés.

Par contre, Ils ne doivent en aucun cas se substituer à la présence d'un auxiliaire de vie, ou être utilisé seul par un senior ayant atteint un fort degré de dépendance. Quant aux détecteurs de chute, et autres systèmes innovants, leur coût est tel qu'il augmente largement les frais du maintien à domicile, et dépasse celui d'une maison de retraite.

Les aînés français sont victimes d'un mal bien difficile à combattre, la solitude. L'isolement dont souffrent les aînés augmente au fur et à mesure que le degré de dépendance progresse. Ce sentiment conduit à un syndrome dépressif. L'incidence de ce problème est largement sous-évaluée en raison du manque d'écoute.

En maison de retraite, le fait de partager des repas, et d'être en compagnie de personnes du même âge contribue à l'échange, la communication et diminue le sentiment d'isolement. De plus, une surveillance de jour comme de nuit est assurée, ce qui permet de réagir rapidement en cas de malaise ou d'accident, une chose difficile à assurer à domicile.

Ainsi, la grande majorité des téléalarmes nécessite d'être activée par un bouton, ce qui est impossible lorsque le senior perd connaissance, ou est victime d'un AVC.

En cas de report de l'entrée en maison de retraite pour une raison spécifique, il est nécessaire d'aménager au mieux le quotidien pour faciliter la prise en charge de l'aîné à domicile. Une aide au maintien à domicile peut toujours être attribuée aux seniors autonomes n'ayant pas droit à l'APA, mais dont la situation requiert une aide à domicile (état de santé, âge avancé).  Les différentes prestations et la prise en charge financière sont calculées en fonction des ressources du senior et de ses besoins. L'aide sociale du département peut fournir deux prestations, qui peuvent être demandées auprès du CCAS.

Le recours à une aide ménagère est accordé aux aînés dont les ressources mensuelles sont inférieures à un montant pour une personne seule et à un autre montant pour un couple.

Le bénéficiaire devra verser une participation financière.

Lorsqu'un tel service d'aide ménagère est inexistant dans la commune ou ne répond pas aux besoins du senior, une allocation en espèce pourra lui être accordée. Par contre, il faudra être vigilant, L'aide peut faire l'objet d'une récupération sur la succession.

Pour plus d'informations, il convient de se rapprocher du CCAS local.

Vous pouvez nous contacter à tout moment à contact@retraitesereine.com, Retraite Sereine vous rappellera dans les plus brefs délais.


comments powered by Disqus