<strong>Le réseau GRATUIT n°1 de conseillers de proximité</strong> qui vous rencontrent à domicile, vous conseillent et vous accompagnent !

Le risque de déshydratation chez les seniors

La canicule peut entraîner des répercussions graves sur la santé, en particulier chez les ainés, plus exposés aux risques de déshydratation et de coups de chaleurs.

Le coup de chaleur est une augmentation de la température corporelle (pouvant atteindre plus de 40° C) accompagnée d'une forte sudation entraînant une déshydratation importante. Il survient, la plupart du temps, de façon subite. Il se caractérise par une forte fièvre (39°5 et plus), éventuellement accompagné de pertes de conscience ou d'état délirant, d'une accélération de la respiration. La peau devient brûlante, la langue sèche. La personne atteinte peut ressentir des nausées et être sujette à des vomissements et/ou diarrhées.

La chaleur extérieure est telle que le mécanisme de régulation de la température corporelle ne parvient plus à agir efficacement. L'individu ne transpire plus et le corps ne peut se refroidir.

L'intervention d'un médecin est presque toujours nécessaire. Même si les traitements sont aujourd'hui plus efficaces et la prise en charge meilleure, 10% des cas restent mortels. La vigilance s'impose donc encore plus en période de canicule.

Les causes du coup de chaleur  sont surtout liées à la déshydratation. Le manque d'eau peut entraîner un déséquilibre de la température corporelle et induire un coup de chaleur. La plupart du temps, c'est une chaleur excessive, qui est responsable de la déshydratation.

Des médicaments à risque, comme les diurétiques qui sont utilisés en cas de maladie de Parkinson, certains antidépresseurs (tricycliques) associés à une température ambiante particulièrement élevée et à une mauvaise hydratation peuvent être responsables du coup de chaleur, car ils favorisent la déshydratation. Un grand risque chez certains malades, les personnes atteintes de maladies chroniques, comme le diabète, l'hyperthyroïdie et les maladies respiratoires, sont plus exposées.

Les seniors sont donc vulnérables à la canicule car ils présentent fréquemment des troubles de la sudation, leur peau est anormalement sèche. Dans un contexte de chaleur estivale, voire de canicule, elles produisent moins de sueur que les plus jeunes. Ils ont plus de mal à adapter leur corps aux élévations soudaines de températures. De plus, sans être forcément en période de canicule, il est fréquent que les seniors souffrent d'un dérèglement du mécanisme de la soif. La sensation de soif apparaît dès que l'organisme a besoin d'eau pour maintenir son équilibre. Mais chez les seniors, cette sensation de soif apparaît avec retard. Les ainés doivent apprendre à boire, avant même d'avoir soif, que ce soit pendant ou hors période de canicule.

La prévention de ces situations à risque repose sur le maintien d’une hydratation adéquate. Il est conseillé  de boire plusieurs fois par jour, même en l'absence de sensation de soif. Il faut manger beaucoup de fruits et de légumes car ils contiennent beaucoup d'eau, ce qui contribue à assurer l'hydratation lorsqu'il fait très chaud. Les aliments riches en sel sont à éviter, ils favorisent la déshydratation. Pendant les périodes de canicule, les endroits mal ventilés sont à éviter. L'exposition au soleil ou à la chaleur, surtout entre midi et seize heures est à proscrire. Il faut préférer les endroits frais, comme les centres commerciaux.

Vous pouvez nous contacter à tout moment à contact@retraitesereine.com, Retraite Sereine vous rappellera dans les plus brefs délais.


comments powered by Disqus