<strong>Le réseau GRATUIT n°1 de conseillers de proximité</strong> qui vous rencontrent à domicile, vous conseillent et vous accompagnent !

Que faire après l'annonce du diagnostic au malade d'Alzheimer ?

L'annonce du diagnostic est toujours un moment dramatique pour l’aîné et ses proches. La première étape est alors d’accepter le diagnostic, ensuite, organiser rapidement le futur, aménager le cadre de vie et prendre des précautions indispensables.

L'aménagement du cadre de vie impose d’avoir un environnement soigné  et son organisation doit être réaménagée par souci de sécurité. Les malades qui bénéficient de confort causent moins de difficultés à leurs proches. Le soutien affectif aide à compenser les carences de la mémoire et permet de continuer à vivre à son domicile après l'annonce du diagnostic. Par contre,

Il est nécessaire de faire de lourdes modifications dans la vie quotidienne. Il faut alors veiller pour aider le malade à avoir un équilibre familial et de bonnes relations.

  • Installer des aide-mémoires et être présent y compris par téléphone.
  • Être vigilent sur la sécurité domestique et la sécurité routière.
  • Communiquer souvent avec le malade. Parfois l'emploi de l'expression gestuelle peut pallier la perte de sens des mots.
  • Eviter de laisser le malade s'installer dans l'habitude de se taire.
  • Prévenir les pertes d'objets usuels.
  • Ravivez les souvenirs du malade.
  • Stimuler l’activité physique qui favorise la relaxation mentale.
  • Evitez de laisser le malade fumer seul, il risque d'oublier d'éteindre sa cigarette.
  • Veillez à la diversité des menus, à l'équilibre de l’alimentation et à l’hydratation.

Vous pouvez nous contacter à tout moment à contact@retraitesereine.com, Retraite Sereine vous rappellera dans les plus brefs délais.

Les précautions indispensables

La prise en charge d'un malade touché par l'Alzheimer est lourde et coûteuse. L'aide apportée par les proches ne suffit pas souvent, il faut faire appel à des aides-soignants ou des associations d'entraide. Effectuer sans tarder les démarches nécessaires pour bénéficier des aides financières et sociales auxquelles il a droit. Deux tiers des personnes atteintes d'Alzheimer vivent à domicile, mais avant que le quotidien ne devienne insupportable pour la famille, il faut songer à placer le proche en maison de retraite adaptée

Vous pouvez nous contacter à tout moment à contact@retraitesereine.com, Retraite Sereine vous rappellera dans les plus brefs délais.

Situation financière du malade

Pour anticiper l'évolution de la maladie et protéger les intérêts et l'avenir du malade, veillez dès l'annonce du diagnostic à demander :

  • La carte d'invalidité au C.C.A.S de la Mairie
  • Les 100 % de la Sécurité Sociale,
  • Des aides financières et sociales, comme l’APA
  • La majoration Tierce Personne (M.T.P.)
  • L’Allocation Compensatrice Tierce Personne (A.C.T.P)
  • Les aides ménagères à la Mairie pour les pensionnés
  • La prestation garde à domicile à la CNAV ou à la CRAM (pour les pensionnés)
  • Allocation Adulte Handicapée (A.A.H.) à la Caisse des Allocations Familiales

Vous pouvez nous contacter à tout moment à contact@retraitesereine.com, Retraite Sereine vous rappellera dans les plus brefs délais.

Situation juridique du malade

Au fur et à mesure que la maladie évolue, le malade éprouve de plus en plus de mal à prendre les décisions qui le concernent. De plus en plus vulnérable, il risque d'engager des actions en dépit du bon sens ou de son intérêt. Il faut donc songer à mettre en place une forme de protection juridique adéquate, par exemple au moment où le malade devient incapable de gérer son argent ou d'effectuer des paiements.

Vous pouvez nous contacter à tout moment à contact@retraitesereine.com, Retraite Sereine vous rappellera dans les plus brefs délais.


comments powered by Disqus