<strong>Le réseau GRATUIT n°1 de conseillers de proximité</strong> qui vous rencontrent à domicile, vous conseillent et vous accompagnent !

Les fractures du col du fémur

Les seniors souvent fragilisés, éprouvent parfois des difficultés à marcher et sont fréquemment victimes de chutes aux conséquences physiques fâcheuses. La fracture du col du fémur, très fréquente chez les ainés, peut entraîner une  perte d'autonomie et avoir des répercussions sur la santé générale. On recense chaque année en France 48 000 fractures. 12 à 20% des personnes  décèdent dans l'année qui suit leur fracture.

Les chutes sont favorisées par la prise de médicaments, l’altération des fonctions sensitives, cognitives ou motrices, le comportement et l'environnement. Elles sont aussi l'accident domestique le plus courant chez les personnes âgées. Bien que souvent sans gravité, 5 % des chutes entraînent une fracture dont celles du  fémur. Les risques de vivre un tel accident pour un senior sont grands. Ces risques  sont deux fois plus élevés chez les femmes.

Les conséquences des chutes (contusions, hématomes, plaies, douleurs, fractures et hospitalisation) peuvent s'avérer particulièrement graves avec l'âge, du fait d'une fragilité croissante du corps et de la structure osseuse.

La fréquence des chutes augmente  avec l'âge pour représenter 2/3 des décès par accident chez les personnes de plus de 75 ans. C'est dire l'importance des politiques de prévention.

Les chutes provoquent chaque année en France 40 à 65 000 tassements de vertèbres, 35 000 fractures du poignet et surtout, 48 000 fractures du col du fémur. La prévention repose surtout sur une modification des habitudes de vie.

Il convient de :

  • Maintenir une activité physique régulière
  • Maintenir une alimentation équilibrée apportant vitamines et calcium
  • Abandonner les traitements psychotropes
  • Adopter les matériels d'assistance appropriés (canne, déambulateur,...)
  • Adapter le domicile en équipements de sécurité et y éliminer les dangers potentiels
  • Bien corriger les éventuels troubles de la vue.

Les fractures du col du fémur

Encore appelées fractures de la hanche, elles sont très fréquentes chez les seniors. Elles surviennent souvent après l'âge de 80 ans à l'occasion d'un traumatisme minime, telle une simple chute. Cependant, il arrive que la fracture survienne spontanément et c'est elle qui provoque la chute. C'est la fragilisation de la structure osseuse liée à l'ostéoporose qui explique la fréquence de ces fractures. Ce facteur de risque explique que les femmes soient 4 fois plus touchées. La diminution de la masse musculaire joue un rôle aggravant, en mettant à fleur de peau les saillies osseuses, rendues ainsi plus vulnérables.

Les progrès de la chirurgie orthopédique permettent à présent aux personnes opérées de la hanche d'espérer pouvoir garder leur mobilité. Cependant, 20 % des victimes de fracture du col du fémur décèdent dans l'année qui suit, tandis que 50 % gardent des séquelles permanentes qui causent fréquemment une perte d'autonomie et la nécessité de vivre en institution.

Vous pouvez nous contacter à tout moment à contact@retraitesereine.com, Retraite Sereine vous rappellera dans les plus brefs délais.


comments powered by Disqus